Parole de Vegan – Baptiste

Baptiste est végane depuis le mois de Septembre. Nous le remercions pour son témoignage riche en informations ! Il préfère utiliser le mot « Végane » plutôt que « Vegan ». Afin de comprendre pourquoi, rendez vous Ici

Il nous a proposé un lien vers un site internet pour avoir plus d’informations sur le véganisme : C’est par ici

Depuis quand es-tu Végane ?

Je suis végane depuis un peu plus de deux mois seulement (le 23 septembre 2016 pour être précis)

As-tu été végétarien avant d’être végane ? Ou bien as-tu passé le pas directement ?

Je suis devenu végétarien en juin 2014 suite à différentes lectures (« EAT : Chroniques d’un fauve dans la jungle alimentaire » de Gilles Lartigot, ainsi que « No Steak » de Aymeric Caron) et en visionnant des conférences, notamment celles de Gary Yourofsky. J’ai néanmoins continué de consommer des oeufs, des produits laitiers et du miel. En revanche pas de zoo, de cirque avec animaux, de cuir, de laine, etc.

Quelles sont tes motivations ?

Elles sont nombreuses ! Pour ma santé (on ne compte plus les études scientifiques indépendantes qui démontrent les bienfaits d’une alimentation 100% végétale). Pour la planète évidemment, car l’élevage est notamment la première source d’émissions de gaz à effet de serre, devant la totalité des voitures, bus, avions, etc. du monde! Notre empreinte carbone est meilleure en mangeant une pomme au volant d’un 4×4, qu’en mangeant un jambon/beurre sur son vélo 😉

Mais avant tout, je suis végane pour les animaux. Je suis hostile à toutes sortes de discriminations, quelles qu’elles soient, cela inclut la discrimination liée au sexe, à l’orientation sexuelle, à la couleur de peau, mais aussi liée à l’espèce (= spécisme). À mes yeux, cet « antispécisme » ne peut s’exprimer que par un mode de vie végane.

Qu’en penses ton entourage ?

Je vais schématiser un peu, mais il y a généralement trois types de personnes :

Celles qui préfèrent ignorer. Plus longtemps elles peuvent éviter de parler du véganisme comme une alternative possible, utile et bénéfique, plus elles pourront manger leur steak sans problème de conscience.

Celles qui sont « d’accord avec moi », tout en conservant leur mode de vie qui est néfaste en bien des points.

Celles qui sont absolument contre, aucun débat possible et on entend les mêmes arguments infondés : « les lions mangent les gazelles », « l’Homme a toujours mangé de la viande », « tu vas manquer de protéines », etc.

Par chance, dans mon entourage, il y a une grande partie qui est « d’accord avec moi » et donc les repas en famille sont agréables, rarement des débats stériles qui n’en finissent pas à propos du véganisme.

La grande question reste quand même la santé : As-tu noté des changements positifs ou négatifs vis à vis de ton corps ? Comment gères-tu pour éviter les carences ?

Contrairement à de nombreux témoignages sur internet, ma vie n’a pas radicalement changé quand je suis devenu végane ! Je n’ai pas perdu 15kg de graisse, je n’ai pas stoppé une maladie grave, pas de super-pouvoir, blablabla. Beaucoup de témoignages tellement incroyables sur le véganisme qu’on pourrait croire qu’il soigne le cancer en phase terminale.

Je digère mieux, je fais des nuits qui me semblent plus réparatrices, jamais de ballonnement ni de besoin de faire une sieste après le déjeuner. Je suis aussi plus endurant, je supporte mieux et plus longtemps la douleur et l’effort lors d’une pratique sportive. MAIS je ne peux pas affirmer à 100% que tout cela est dû au véganisme. Je suis mieux dans ma tête car mes actions correspondent à mes convictions, cela doit en partie peser dans la balance, sans lien direct avec mon alimentation végétale. Il existe beaucoup trop d’exemples d’omnivores en excellente santé pour prendre mon exemple de « healthy vegan » comme preuve irréfutable des bienfaits de ce genre d’alimentation.

La seule carence présente chez 100% des véganes, sans exception, concerne la Vitamine B12. Elle est présente dans les produits animaux, dans des quantités variables. On donne notamment des compléments alimentaires de vitamine B12 aux animaux d’élevage… le végane prend directement les compléments alimentaires. Aucune autre carence n’est dépendante du véganisme! Un « bon vivant qui mange de tout » peut très bien manquer de fer, de calcium, ou de tous les micro-nutriments existants. Dans notre société, manger des produits animaux est tellement courant qu’on ne sait pas comment organiser ses repas sans poulet, cheval ou saumon. Si en passant végane, on supprime ces aliments en augmentant juste le riz et les carottes râpées il y aura inévitablement des déséquilibres, mais ils sont seulement liés à notre société. Une petite période de transition où il est important d’apprendre à varier les sources alimentaires permet, sans même y réfléchir par la suite, d’avoir tous les macro et micro nutriments nécessaires. La fameuse carence en protéine n’existe pas dans les pays occidentaux.

Est-ce qu’en étant Vegan tu as l’impression de lutter contre une forme de consommation ?

Je suis persuadé qu’en refusant d’acheter quoi que ce soit contenant des produits animaux (alimentaires ou non) on lutte contre une forme de consommation dirigée, notamment, par les lobbys agro alimentaires (attention je ne crie pas au complot, le lobbyisme existe dans tous les domaines, c’est un constat pas un jugement de valeur ^^). On rabâche à longueur de journée dans les médias les vertus des produits laitiers, de la viande, et j’en passe car ce marché vaut des milliards. Je ne leur jette pas la pierre, ils ont un produit à vendre et ils font tout pour y arriver. Le problème est que le consommateur ne se pose plus de question, on l’incite à manger, se divertir et à s’habiller d’une certaine manière et il accepte sans se demander si c’est une bonne chose. Pas seulement pour lui, mais aussi pour les autres! L’antispécisme (et donc par extension le véganisme) est au sommet d’une pyramide de considération qui exclut toutes discriminations. C’est pourquoi de nombreux véganes consomment bio et local, ou boycottent des marques loin d’être vertueuses comme mcdonalds par exemple. Cette culture du « moi je, moi d’abord » est malheureusement l’expression de cette sur-consommation d’aujourd’hui.

Néanmoins il ne faut pas non plus se voiler la face, la non-consommation de produits carnés par un pourcentage très faible de la population ne va pas déplacer des montagnes en peu de temps. Cela n’empêche pas à chacun de faire sa part (je te renvoie à la jolie légende amérindienne du colibri, souvent reprise par Pierre Rabhi).

Que penses-tu des marques de produits Vegan ? Sont-elles toutes crédibles à tes yeux ? Penses-tu que certaines sont des purs produits marketing ?

Je suis partagé concernant les marques de produits véganes. D’un côté ça incite à consommer autrement, ça peut aider certaines personnes en transition à remplacer le goût des plats carnés avec des simili-viandes, ça permet aux véganes de savoir quels plats préparés ou autres ils peuvent acheter, etc.

D’un autre côté je suis profondément énervé de voir qu’il est nécessaire de passer par les groupes industriels pour faire avancer cette cause. On critique d’une part leur mainmise afin de nous faire consommer des produits animaux, mais d’autre part on doit s’en remettre à eux pour nous « aider ». Je pense malgré tout que c’est un mal nécessaire.

Évidemment Herta, Fleury Michon, etc. qui nous offrent des produits véganes sont peu crédibles à mes yeux, mais je n’oublie pas que mon véganisme est avant tout pour les animaux donc… pourquoi pas. En revanche, l’émergence de marques 100% véganes (comme le futur premier concept store végane « Aujourd’hui Demain ») me réjouit car je pense qu’une société comme la nôtre a besoin de mette en avant des valeurs profondément justes, écologiques, basées sur le respect de la vie de l’autre et non de soi.

Un publicité pour un burger avec un steak de boeuf mettait récemment en avant sa « sauce vegan ». Mis à part le paradoxe de cette pub, on voit bien la récupération de la mode végane actuelle pour vendre leur produit à de nombreux consommateurs (pour ne pas dire moutons).

Le véganisme est une belle cause purement altruiste, et je pense que s’il faut passer par ce genre de produits, marques ou autres pour faire avancer la cause animale et écologique, alors pourquoi pas 🙂

Merci Baptiste !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s